Aide à la mobilité bancaire : ce qu’il faut savoir

  • avril 22, 2019
  • 4 min de lecture
  • 305 lectures

Aide à la mobilité bancaire : qu’est ce que c’est ?

Clôturer son compte bancaire actuel pour changer de banque n’a jamais été aussi facile.

Vous pouvez à présent bénéficier d’un service gratuit d’aide au changement de banque par votre nouvelle établissement bancaire.

Loi Macron sur la mobilité bancaire : ce qui change

Depuis le 6 février 2017, la loi Macron de 2015 impose aux banques de proposer à leurs nouveaux clients un service gratuit d’aide au changement de banque.

Ce service a pour but de simplifier les démarches de changement d’établissement des particuliers.

Il s’agit du service d’aide à la mobilité bancaire.

Grâce à ce service gratuit, c’est votre nouvelle banque d’accueil qui effectue les formalités suivantes à votre place :

  1. Transfert des virements réguliers
  2. Transfert des prélèvements automatiques

Vos créanciers et débiteurs sont donc informés de votre changement de compte par votre nouvelle banque.

Cela vous permet d’économiser du temps et de l’énergie.

Votre banque d’accueil à pour obligation de vous fournir, gratuitement et sans condition, une brochure d’information sur ce service d’aide à la mobilité.

Conseil avant votre mobilité bancaire

Avant d’activer le service gratuit d’aide à la mobilité, nous vous conseillons d’utiliser votre compte pendant au moins quelques semaines afin de vous assurer qu’il répond bien à vos besoins.

Mobilité bancaire : quels sont les délais ?

Les démarches pour obtenir ce service gratuit sont simples. Vous devez :

  1. Autoriser votre nouvelle banque à effectuer le transfert des opérations grâce à la signature d’un mandat de mobilité
  2. Fournir à votre nouvelle banque le RIB de votre ancien compte bancaire
Si vous ne souhaitez pas souscrire à ce service et faire les démarches vous-même, vous en avez parfaitement le droit. Faites cependant attention à n’oubliez aucune opération et à garder votre ancien compte ouvert autant de temps que nécessaire afin que de ne pas devoir faire face à un incident de paiement.

Dès réception des éléments nécessaires au transfert (mandat et RIB), votre banque d’accueil :

  1. a 2 jours ouvrés pour demander à votre banque d’origine les données de votre ancien compte bancaire
  2. doit ensuite communiquer dans un délai de 5 jours ouvrés à vos créanciers et débiteurs les demandes de changement de domiciliation bancaire
  3. doit également mettre en place les virements permanents que vous souhaitez émettre depuis votre compte courant sous 5 jours ouvrés

Vos créanciers et débiteurs – effectuant des prélèvements automatiques et virements sur votre compte – ont 10 jours ouvrés pour prendre en compte la modification.

Votre banque d’origine doit annuler tous vos ordres de virement.

Au total, la durée de la procédure de transfert de votre compte ne doit pas dépasser 22 jours.

Que doit faire la banque que vous quittez ?

Que doit faire votre nouvelle banque ?

Limites au service d’aide à la mobilité bancaire

Service d'aide à la mobilité bancaire

Le service d’aide à la mobilité bancaire s’applique uniquement aux comptes courants (aussi appelés comptes de dépôt).

Tous les autres services bancaires, tel que livrets d’épargne, les autres comptes bancaires et les crédits, ne sont pas pris en compte dans le service mobilité.

Vous devez donc procéder aux démarches vous-même afin de les transférer, de les clôturer ou bien d’effectuer un rachat.

Le cas des livrets et autres comptes d’épargne

Les livrets A et LDDS ne peuvent pas être directement transférés d’une banque à l’autre. De plus il n’est pas possible de posséder plusieurs livrets réglementés du même type. Vous devez d’abord clôturer votre ou vos livret(s) dans votre banque d’origine et en ouvrir un ou des autres dans votre nouvelle banque. Ces formalités sont gratuites.

En ce qui concerne les LEPPEL et CEL, il est possible de les transférer de votre ancienne banque à votre nouvelle banque, à condition qu’elles soient d’accord. Cette procédure est par contre très souvent facturée par les banques.

Le cas des crédits

Si vous des crédits en cours (quelque soit leur nature) dans votre banque d’origine, vous pouvez changer de banque mais le transfert n’est pas compris dans le service d’aide à la mobilité.

Vous avez 3 options qui s’offrent à vous :

  1. Conserver votre crédit dans votre ancienne banque à condition que vous mettiez en place un virement récurrent permettant de couvrir les éventuels prélèvements.
  2. Rembourser votre crédit par anticipation
  3. Opter pour le rachat de crédit en souscrivant un nouveau prêt dans votre banque d’accueil. Attention à bien prendre en compte tous les frais engendrés (frais d’indemnité, de dossier…). Pour en savoir plus, reportez-vous à notre page sur le rachat de crédit.
Auteur Stéphanie

Country Manager France de Financer.com - Passionée par la finance.

Partager sur
305 lectures
Dernière modification : septembre 18, 2020

Explorer nos thématiques